You are currently browsing the tag archive for the ‘key’ tag.

Rewrite_Main

J’adore les VNs de Key, c’est un fait acquis. Avec Rewrite, j’ai renoué avec une habitude que je pensais avoir perdue : passer plusieurs heures sans interruption devant un écran à lire un VN. Il faut dire qu’avec Otoboku, j’ai dû un peu lutter pour le terminer, avec des séances de lecture d’une trentaine de minutes en moyenne avant de fermer la fenêtre pour rebrancher mon cerveau. Je n’ai pas eu ce problème avec Rewrite ; par contre, j’ai eu beaucoup de mal à m’arrêter tant c’était captivant.

Je voudrais d’ailleurs remercier Amaterasu Translations pour leur travail toujours aussi sérieux dans la traduction de VNs, et pour m’avoir permis de lire une autre perle signée Key. Comme ses prédécesseurs, Rewrite vaut le coup. J’attends avec impatience la sortie du patch anglais pour le fandisc Rewrite Harvest festa!.

Dans cet article, j’ai fait du mieux que possible pour ne pas spoiler, quitte à être très vague sur certains points. Ainsi, il n’y a pas de risque de voir sa lecture méchamment gâchée par une révélation importante dans cette critique. Cependant, si vous avez vraiment peur, passez sans tarder à la conclusion. Lire le reste de cette entrée »

En finissant Little Busters!, j’ai senti comme un gouffre dans mon esprit, et ce n’est pas la première fois qu’une œuvre de Key me laisse cette impression. Il y a les VNs qui font passer un bon moment au lecteur, mais qui se font ensuite oublier. Puis il y a les autres, une poignée de VNs qui n’attendent qu’à être lus afin de pouvoir marquer l’esprit du lecteur au fer rouge, le laissant par la suite ébloui par l’histoire qu’il vient de lire. Little Busters!, comme vous pouvez vous en douter, fait partie de cette seconde catégorie de VN. C’est du Key, quoi. Cette seule affirmation doit s’imposer à tout mortel comme un argument imparable, une formule magique propre à pousser tous les amateurs de VN à se jeter sur les créations de ce studio. Chez Key, la qualité est une présomption irréfragable.

Sorti en 2007, LB! n’a bénéficié d’un patch anglais complet que depuis très récemment. En effet, l’équipe chargée de traduire le VN s’est fait un plaisir de sortir le patch ce décembre même, le faisant apparaitre comme un merveilleux cadeau de Noël, mais aussi un moyen efficace pour empêcher le fan de Key que je suis de réviser mes partiels (hé, qu’est-ce qu’on y peut ?). LB! ne contient pas de scènes H dans sa version normale, mais il existe une version Ecstasy prévue pour ça, en plus de compter des routes supplémentaires. Malheureusement, le patch pour Ecstasy n’est pas encore sorti.

Dans ce présent billet, je vous exposerai mon avis sur ce VN qui a définitivement marqué mes vacances d’hiver. Et pas besoin d’être devin pour savoir que la critique sera hautement positive. Attention, la partie « Mon appréciation générale » contient des indications qui, sans être vraiment des spoils importants, peuvent nuire au plaisir de la découverte du VN. Vous êtes prévenu. Lire le reste de cette entrée »

Durimu Dream

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et recevoir des notifications de nouveaux articles par mail.

Catégories

Twitter